Quel test répondra le mieux à vos questions

Lignée des pères.

Si vous êtes intéressé(e) par vos origines dans la lignée des pères, nous vous recommandons de procéder initialement par un test ADN-Y comprenant au moins 25 marqueurs (Y-DNA25).

Par expérience, 25 marqueurs fournissent une base de départ assez valide pour des comparaisons avec d’autres signatures. Si vous désirez néanmoins débuter par un test comprenant uniquement 12 marqueurs, et ou au contraire avec 37, 67 ou 111 marqueurs, allez-y! Plus il y a de marqueurs plus les comparaisons seront précises.

Peu importe le nombre de marqueurs STR initialement commandés, prévoir un test additionnel qui servira à déterminer votre haplogroupe et son sousclade par un examen des SNP pour lesquels il est dérivé (positif).

En effet,  un test STR, peu importe le nombre de marqueurs,  ne fournit qu’un estimé superficiel de votre haplogroupe, une prédiction probable. Pour déterminer plus précisément l’haplogroupe de votre ADN-Y il faudra le sonder pour la présence de mutations SNP précises. Un test *SPN Pack* approprié à l’haplogroupe prédit par FTDNA conviendra le plus souvent.

Vous êtes une femme? Demandez à votre père, frère, oncle ou à un cousin du côté paternel de fournir les cellules qui serviront aux tests d’ADN-Y.

En faisant déterminer l’haplogroupe de l’ADN-Y de votre lignée d’hommes, cela permet de connaître

(a) la position précise de votre ADN-Y dans la taxonomie,

(b) de connaître la phylogenèse de votre ADN-Y,

(c) d’établir ou au contraire d’éliminer des liens de parenté avec d’autres signatures qui concordaient au niveau des STR, et enfin

(d) de connaître davantage l’histoire ancestrale de votre lignée d’hommes.

Si vous en avez les moyens, commandez un Big-Y à FTDNA et faites-le interpréter par le service YFull.com

Le test ultime à ce niveau est le test Y Elite 2.1 Sequencing de la compagnie FullGenome [https://www.fullgenomes.com/]. En faire aussi interpréter les résultats par YFull.

Si vous commandez vos tests auprès de FTDNA (ou iGenea) vos résultats seront comparés automatiquement à ceux des autres clients inscrits à leur Base de données. FTDNA vous signalera alors vos concordances dans votre page ou par Mél. Ce service de comparaison de résultats d’ADN-Y n’existe pas auprès des autres compagnies.

La compagnie YSeq.net offre d’excellents tests ADN-Y, portant tant sur les signatures de marqueurs STR que sur l’établissement de l’haplogroupe par l’examen des SNP. Or, si vous procédez aux tests chez eux, il faudra comparer vos résultats vous même à ceux d’autres hommes testés.


 

Lignée des mères.

Si c’est votre lignée des mères qui vous intéresse, alors commandez un test d’ADN mitochondrial.

Nous vous suggérons fortement de commander d’emblée un test qui séquence toutes les bases de vos mitochondries. Ce test est disponible auprès de FTDNA et porte le nom de mt Full Sequence.

À YSeq.net ce test porte le nom de mtComplete.

Ne perdez pas votre temps et celui des autres généalogistes en commandant d’abord uniquement les régions hypervariables HVR1 et HVR2. Vous devrez de toute façon par la suite compléter en commandant un test sur la région codante.

Si vous commandez auprès de FTDNA (ou iGenea) vos résultats seront comparés automatiquement à ceux des autres clients inscrits à leur base de données.

Ce service de comparaison n’existe pas à YSeq.  Vous devrez donc faire les comparaisons manuellement et sans connaître les mutations présentes dans les régions codantes des signatures à comparer.

 


 

Recherche de parents? Résolution d’adoption?

Si vous ignorez complètement qui sont vos ancêtres, si vous avez été adopté(e), ou encore si toute une branche de votre famille demeure inconnue ou incertaine, commandez en premier lieu des tests ADN-mt et ADN-Y (si possible).  Votre ADN-Y est celui de votre père biologique et de vos frères, cousins et oncles. Votre ADN-mt est celui de votre mère, de vos tantes,  cousins et cousines.

Une fois les résultats de ces premiers tests connus et des concordances avec d’autres personnes testées connues, commandez un test portant sur votre ADN autosomique.

Plusieurs compagnies offrent de tels tests autosomiques. Il existe des possibilités de transfert des résultats bruts vers FTDNA ou vers des services d’interprétation tiers indépendants comme GEDmatch, DNA.LAND, et autres. Il y a cependant perte de résolution lors de ces transferts puisque ce ne sont pas systématiquement les mêmes loci qui sont testés.

Les tests portant sur l’ADN autosomique sont:

Le Family-Finder de FTDNA
Le test 23andMe
Le test Ancestry-DNA

Ces trois tests vous permettront de trouver des apparentés qui partagent des segments significatifs d’ADN autosomique avec vous et de connaître assez précisément votre degré de parenté avec eux.

Conseil aux adopté(e)s: commandez auprès de plusieurs compagnies le test autosomique afin de ratisser large et ainsi d’augmenter vos chances de trouver des apparentés.

Les tests autosomiques fournissent aussi des métissages qui indiquent les proportions de notre ADN ayant des origines diverses, européennes, asiatiques, amérindiennes, &c.

 


 

Vos métissages (admixtures).

Vous désirez connaître vos métissages? Des rumeurs circulent dans votre famille sur des origines amérindiennes?  Les tests autosomiques fournissent des informations sur vos métissages:

Ces tests sont:

Le Family-Finder de FTDNA
Le test 23andMe
Le test Ancestry-DNA
Le Geno2 du projet Genographic

Les algorithmes de répartition des catégories de métissage ne sont pas les mêmes d’une compagnie à l’autre et pourront donner des résultats différents.

Les résultats des tests autosomiques peuvent aussi être analysés par des systèmes et logiciels tiers et fournir une ventilation de vos métissages ou origines différente.

Des origines amérindiennes sont souvent difficiles à démontrer parce que, au cours des générations successives, les motifs amérindiens se trouvent fragmentés et remplacés par des motifs plus fréquents dans la population (le plus souvent européens).  Voir plus loin.

 


 

Démontrer votre descendance d’un patriarche.

Vous désirez démontrer que vous descendez d’un ancêtre masculin que vous possédez en patrilignage, un premier arrivant en Amérique du Nord?

Vérifier en premier lieu si la signature de cet ancêtre n’a pas été validée et portée au Catalogue de signatures ancestrales à http://triangulations.ca

(a) Si elle se trouve au Catalogue, commandez un test ADN-Y STR 25 marqueurs (au moins) pour vous, si vous êtes un homme. Vous êtes une femme? Commander alors pour votre frère ou père ou cousin paternel.

Vos résultats du test révèlent que votre signature sur les marqueurs STR concorde à au moins 85% des marqueurs avec celle du Catalogue?  Il s’agit alors de s’assurer que votre signature appartient au même haplogroupe que celle validée. Pour ce faire, commander le SNP apical qui caractérise l’haplogroupe de la signature inscrite au Catalogue. Le SNP apical est celui le plus récemment mis en évidence ou le plus avancé phylogénétiquement qui a été identifié par un test visant la détermination de l’haplogroupe, comme un SNP Pack, un Geno2 ou un Big-Y.

Si ce test sur le SNP apical s’avère positif, indiquant que votre signature participe au même haplogroupe que la signature du Catalogue alors vous êtes justifié(e) de conclure à votre descendance du patriarche dont la signature a été portée au Catalogue.

(b) Si la signature de votre patriarche n’a pas été inscrite au Catalogue il faudra alors la trianguler et en profiter pour l’inscrire au Catalogue.

Voici comment procéder.

Pour au moins deux descendants avérés sur le plan documentaire de cet ancêtre commun le plus rapproché (ACPR), commander des tests ADN-Y STR 25 marqueurs.

Vous êtes un de ces descendants. Il s’agit de trouver un autre descendant avéré du même patriarche qui a déjà été testé à FTDNA et qui est porteur du même patronyme ou d’une variante. Cherchez parmi vos concordances (matches) et contactez-le par Mél.

Si vos deux signatures STR concordent, pour l’un d’eux commander le SNP Pack approprié à l’haplogroupe qui aura été estimé à partir de sa signature STR.
Pour l’autre, commander le SNP apical (ou le plus récent) qui aura été révélé par les résultats du SNP Pack passé par le premier.

Parfois l’un des participants aura déjà été testé pour son haplogroupe. S’assurer que ce test est récent et suffisamment profond.

Si les deux ADN-Y des descendants s’avèrent être positifs ou dérivés sur le même SNP apical, tout en possédant des signatures STR significativement les mêmes, la triangulation se trouve alors réussie.

Si l’ACPR validé se trouve être le premier arrivant ou 1 à 3 générations après lui, prenez la peine de soumettre votre travail de triangulation pour inscription au Catalogue afin que d’autres généalogistes puissent profiter des connaissances que votre effort aura généré.

 


 

Vous désirez démontrer que vous descendez d’une ancêtre maternelle participant à votre matrilignage?

Le principe est simple: trouver deux descendants ayant cette matriarche dans leur matrilignage comme ACPR sur le plan documentaire et démontrer que leurs signatures ADN-mt est la même.

Ne pas oublier que les hommes autant que les femmes possèdent de l’ADN mitochondrial et peuvent participer à une triangulation sur une matriarche.

Comme dans le cas de l’ADN-Y,  vérifier si la signature de la matriarche est présente au Catalogue.  Si oui, commandez un test du génome entier ADN-mt et comparer votre signature à celle du Catalogue.  Si les deux signatures concordent, alors la démonstration est faite.

Si la signature de votre matriarche n’est pas au Catalogue il faudra réaliser une triangulation avec la participation d’un autre descendant. Souvent cet autre descendant se trouve parmi nos concordances à FTDNA.

 


 

Vos métissages amérindiens.

Plusieurs d’entre nous comptent parmi leurs ancêtres des femmes amérindiennes qui épousèrent les premiers colons au 17e siècle.
Ainsi, l’on sait qu’environ 5% des Québécois francophones possèdent un ADN mitochondrial appartenant à un haplogroupe Amérindien de souche (précolombien).
Par contre, environ 0,7% d’entre eux possèdent un chromosome Y Amérindien, transmis de père en fils.

Or, même si la contribution amérindienne s’est produite il y a 10-11 générations, le mode de transmission de l’ADN monoparental fait que cet apport s’exprime encore aujourd’hui.

Par conséquent, si votre généalogie indique que la contribution amérindienne vient de votre lignée des mères (votre mère, sa mère, la mère de sa mère, &c), un test qui séquence votre ADN-mt en entier le révélera. Les haplogroupes ADN-mt amérindiens de souche précolombienne sont à ce jour: A2, B2, C1, D1, X2a et leurs sousclades. Existe maintenant un consensus voulant que l’haplogroupe X2b serait européen.

Si la contribution selon votre généalogie pointe vers un ancêtre amérindien masculin alors un test sur le chromosome Y est indiqué.
Commandez alors un test ADN-Y 25 marqueurs STR et faites déterminer l’haplogroupe d’appartenance par un SNP Pack approprié à l’haplogroupe prédit par FTDNA. Uniquement les trois haplogroupes ADN-Y suivants apparaissent dorénavant clairement comme amérindiens fondateurs:
P-M45*
C-P39 C-M217 (ancien C-M130, et sousclades)
Q1a et plus en aval (Q-L53, Q-L54, Q-L55, Q-L213, Q-M3, Q-L804)

Si la contribution amérindienne s’est faite par d’autres lignées que celles de votre matrilignage ou patrilignage, il y a deux approches pour la démontrer:

La première consiste à retrouver par généalogie descendante des descendants survivants de ces lignages et de faire tester leur ADN-mt ou ADN-Y, suivant le type de lignage concerné.

La seconde est de commander un test autosomique pour vous en espérant que vos métissages montreront une composante amérindienne.

Les tests portant sur l’ADN autosomique sont:

Le Family-Finder de FTDNA
Le test 23andMe
Le test Ancestry-DNA
Le Geno2 du projet Genographic

Si la contribution amérindienne est assez récente, la composante amérindienne pourra apparaître parmi vos métissages mais ce n’est pas obligatoire. En effet, il arrive très souvent que la contribution amérindienne ne soit pas détectée dans nos métissages même si d’un point de vue généalogique ils existèrent.
C’est que de génération en génération les motifs amérindiens sont fragmentés et dilués. Cette dilution est due à la nature aléatoire de la transmission de l’ADN autosomique d’un parent à son descendant. La fragmentation suivie d’une recombinaison et d’une transmission partielle dénature graduellement les motifs originaux qui deviennent soit méconnaissables par un test ou simplement éliminés et remplacés après quelques générations par des motifs appartenant à d’autres ‘ethnies’ dans la population. Ce processus est expliqué à http://bit.ly/2mDj7me

Parmi les tests autosomiques énumérés plus haut, le 23andMe ainsi que le Geno2 révèlent aussi les haplogroupes ADN-mt et ADN-Y des personnes testées, de telle sorte qu’il pourrait être avantageux de commander l’un ou l’autre de ces tests omnibus au lieu de tests séparés.

Jacques P. BEAUGRAND

2017 mars 13